Concentration, mémoire et activité intellectuelle

Les effets du chlorure de magnésium sur la concentration, la mémoire et les activités intellectuelle

Le magnésium, sous diverses formes, est régulièrement prescrit par le corps médical en période d’examen et d’effort intellectuels intenses. Les expériences répétées du docteur Marianne Mousain-Bosc sur les problèmes d’hyperactivité chez l’enfant ont mis en évidence un puissant effet stabilisateur du magnésium sur l’humeur, la capacité de concentration et donc la qualité de l’apprentissage et de l’assimilation (et cela est parfois illustré par des reproductions d’écritures d’enfant avant et après les cures de magnésium, particulièrement impressionnantes).

Le cortex, la substance blanche cérébrale et le cervelet sont riches en magnésium. La baisse du taux de magnésium de ces organes est d’ailleurs un signe de vieillissement et de baisse des capacités intellectuelles.

L’intervention du magnésium dans les échanges des cellules, nerveuses en particulier, est maintenant parfaitement reconnue et documentée.

À quelque âge que ce soit, on aura donc intérêt à prévoir une cure de chlorure de magnésium avant d’entrer dans une période d’efforts intellectuels intenses, qui génère elle-même souvent du stress, et parfois des perturbations dans l’alimentation qui peuvent être sources de carence en magnésium.

Concentration,, mémoire et activité intellectuelle

Le chlorure de magnésium, concentration, mémoire et activité intellectuelle.

Libido et tonus sexuel

La libido et le chlorure de magnésium

L’effet du chlorure de magnésium sur la libido serait tel que le professeur Delbet déconseillait formellement d’en donner des quantités trop importantes aux adolescents !

Quelques commentaires assez cocasses sont disponibles sur certains blogs et forums Internet, visiblement émis par des adolescents ou de très jeunes adultes essentiellement masculins et très enthousiastes… certains compléments alimentaires un peu « opportunistes » mettent d’ailleurs cette propriété du magnésium en avant comme argument de vente.
Passons…

Libido et tonus sexuel

Chlorure de magnésium, Libido et tonus sexuel.

La libido étant fortement dépendante de l’état psychique général, d’une part, le tonus et la performance sexuelle étant liés à l’état physiologique, d’autre part, le chlorure de magnésium étant un facteur d’amélioration de l’un comme de l’autre… il est raisonnable de penser qu’il puisse avoir une influence positive sur la sexualité. D’après les témoignages, cette influence semble se manifester de façon différente en fonction de l’âge : il agirait de façon très puissante et relativement rapide (en quelques jours) sur les individus jeunes, et de façon plus progressive sur les personnes plus âgées. Une cure de chlorure de magnésium peut être un bon moyen de rétablir un fonctionnement plus harmonieux de la sexualité… en se donnant aussi la chance d’agir sur d’autres paramètres métaboliques !

Des études récentes, dont les médias nous ont abondamment rebattu les oreilles, mettent en avant les vertus d’une sexualité régulière et épanouie, et en particulier le fait qu’elle est corrélée à la limitation de l’incidence de pathologies parfois graves (en particulier cardio-vasculaires et certains cancers, dont celui du sein et de la prostate). Côté masculin, l’artère caverneuse de la verge est une artère vasculaire qui, comme les autres, peut se scléroser. Et l’effet positif du magnésium, et du chlorure de magnésium, sur la fluidité sanguine et la souplesse des artères est solidement établi. Même s’il n’existe visiblement pas d’étude corrélant la diminution des troubles de l’érection avec le taux de magnésium corporel, il y a fort à gager qu’on pourrait le mettre assez facilement en évidence.

Enfin, il suffit de penser à la sensation de plénitude et de profonde relaxation qui suit une relation sexuelle réussie, et de la mettre en parallèle avec l’effet reconnu du chlorure de magnésium sur la limitation du stress et de l’anxiété pour en conclure qu’il y a certainement là des interactions intéressantes à exploiter.

Troubles du sommeil et fatigue

Le chlorure de magnésium et les troubles du sommeil

L’intérêt du magnésium et du chlorure de magnésium réside dans son aptitude à intervenir à la fois sur les causes et les conséquences des troubles du sommeil : il permettra de faire baisser le niveau d’anxiété et de favoriser l’endormissement, de réduire la fréquence des réveils nocturnes, mais aussi de mobiliser l’énergie parfois dissipée par le manque de sommeil.

Selon les témoignages de certains adeptes du chlorure de magnésium, son effet revitalisant pourrait être si puissant qu’un surdosage et une prise trop tardive pourraient même parfois empêcher de trouver le sommeil…

On constate néanmoins souvent que la supplémentation en magnésium d’un organisme en situation de carence permet une régulation de nombreuses phases d’instabilité, dans le domaine du sommeil en particulier. Gageons qu’il puisse contribuer à trouver le repos en temps utile, et à mobiliser l’énergie lorsqu’elle est nécessaire.

Troubles du sommeil et fatigue

Le chlorure de magnésium, les troubles du sommeil et la fatigue.

Le stress et le chlorure de magnésium

Le stress est un état consécutif à certains événements psychologiques (traumatismes, anxiété, colère, contrariété, deuil, surmenage, dépression, etc.) ou biologiques (intervention chirurgicale, écarts de température…) provoquant dans l’organisme des modifications pouvant être à l’origine de perturbations plus ou moins graves, comme une dépression du système immunitaire.

Certaines des hormones générées lors des situations de stress freinent en effet les défenses immunitaires lorsqu’elles sont sécrétées trop fréquemment et en quantité trop importante : l’adrénaline, qui va provoquer l’accélération du rythme cardiaque, l’augmentation de la tension artérielle, la contraction des vaisseaux et de certains muscles, la libération de sucre dans le sang ; mais aussi les endorphines (sorte de morphine naturelle, elles sont sécrétées notamment par l’hypothalamus), qui vont bloquer la transmission de la sensation douloureuse entre la zone où la douleur est provoquée et celle où elle est perçue par le cerveau ; et quelques autres hormones : le cortisol – cortisone naturelle sécrétée par les glandes surrénales –, qui mobilise les réserves d’énergie de l’organisme, la corticotrophine – sécrétée par l’hypothalamus –, qui active l’hypophyse, et enfin la noradrénaline.Des recherches ont notamment mis en évidence que :

  • Des concentrations élevées d’endorphines sont à l’origine d’une diminution de l’activité de certains types de globules blancs destinés à défendre l’organisme.
  • L’adrénaline et le cortisol (« cortisone de l’organisme »), fabriqués par les glandes surrénales (situées au-dessus de chaque rein), diminuent le potentiel de défense d’une autre variété de globules blancs, les lymphocytes T.

Stress et pathologies

Il est maintenant établi qu’il existe une relation étroite entre le stress et les pathologies en général. Concernant le cortisol, par exemple, le mécanisme semble être le suivant : le cortisol en excès circule par le sang depuis les glandes surrénales jusqu’au cerveau. Là, il se fixe sur de nombreux neurones et déclenche des réactions au sein des cellules nerveuses. Parmi ces réactions, il y a notamment une libération importante d’ions Ca2+ (calcium ionisé). Or, un excès de calcium peut être néfaste pour les cellules : les neurones surchargés en calcium meurent. De ce fait, le stress chronique provoquerait un vieillissement prématuré du cerveau.
On a vu que les interactions physiologiques du magnésium avec le calcium sont nombreuses.

STRESS ET PATHOLOGIES

Le chlorure de magnésium, le stress et les pathologies

L’équilibre calcium-magnésium est absolument primordial. Cet afflux de calcium dans les cellules entraîne une hyperexcitabilité, et la production d’adrénaline est facilitée, ce qui permet des réflexes plus rapides en cas d’urgence mais peut entraîner un épuisement si cela n’est pas ou plus justifié (phénomène de « mauvais stress »).

L’apport de magnésium via le chlorure de magnésium permettra que le déficit ne s’installe pas et n’entraîne pas le fameux cercle vicieux du déficit en magnésium (voir le paragraphe « Assimilation du magnésium et mode de vie » ).

Concrètement, une alimentation permettant un apport régulier et suffisant en magnésium et quelques cures de chlorure de magnésium par an permettront d’éviter l’installation du stress et de ses effets.

Dépression

Souvent conséquence d’un stress (qu’il s’agisse d’un stress sous-jacent de longue durée ou d’un stress intense ou violent), la dépression est indissociable du magnésium.

Le magnésium a une influence déterminante sur l’humeur, à tel point que le célèbre professeur Pierre Delbet, dont il a été maintes fois question dans cet ouvrage, le surnommait volontiers « sa drogue » (voir le paragraphe « Le précurseur : le professeur Pierre Delbet » ). L’effet euphorisant produit par le chlorure de magnésium sur les malades avait interpellé les infirmières, qui avaient décidé elles-mêmes d’en boire et avaient constaté qu’il leur donnait « du coeur à l’ouvrage », ce qui était loin d’être superflu dans des hôpitaux accueillant les blessés en provenance du front de la Grande Guerre.

Les multiples témoignages de personnes ayant réussi à surmonter leur dépression grâce à une cure de magnésium montrent qu’il s’agit probablement de la carence qu’il faut combler en priorité pour espérer obtenir un résultat rapide et durable.

La dépression étant un processus complexe et très variable d’une personne à une autre, il est évidemment impossible de garantir qu’une simple supplémentation en magnésium permettra d’en venir à bout, mais les résultats peuvent être si spectaculaires qu’elle devrait être systématiquement envisagée avant toute prise de médicament psychotrope aux effets secondaires parfois lourds, et qui peuvent entraîner des phénomènes de dépendance.

Le chlorure de magnésium : un pas décisif vers le bien-être

La diversité des indications du chlorure de magnésium peut sembler un peu ahurissante à première vue, et donc sujette à caution… Même si l’effet placebo ne peut jamais être exclu (et quand bien même, n’est-ce pas la thérapeutique qui entraîne le moins d’effets secondaires ?), il y a beaucoup plus que cela dans le cas du chlorure de magnésium. Les cas de guérison définitive de pathologies très lourdes ou potentiellement très lourdes documentés par des scientifiques et des professionnels de la santé dignes de confiance (poliomyélite, diphtérie, grippe…) en témoignent. Mais comment aller plus loin dans l’explication de la quasi-universalité de l’efficacité du chlorure de magnésium, qui va de l’épilepsie aux verrues en passant par le prostatisme… si ce n’est en intégrant la dimension psychologique que peuvent revêtir ces pathologies ? Il est établi qu’un important déficit en magnésium entraîne immédiatement des manifestations à la fois physiologiques et psychologiques (tremblements, crampes, nervosité, anxiété, troubles de l’humeur, insomnies… pouvant aller jusqu’à la dépression). Il est aujourd’hui reconnu qu’une immense majorité des consultations médicales ont aujourd’hui un motif psychosomatique… qui peuvent dans une large mesure, au moins partiellement, être dues à la prévalence très élevée de la carence en magnésium dans la population. CQFD… le magnésium peut donc bien constituer un pas décisif vers le bien-être.

Le chlorure de magnésium : un pas décisif vers le bien-être

chlorure de magnésium, bien-être.

Les yeux et le chlorure de magnésium

L’eau de mer, riche en magnésium, est utilisée depuis l’Antiquité pour traiter les pathologies oculaires. Dans son ouvrage Vertus curatives du magnésium, le docteur Raoul Vergini cite le chef du service d’ophtalmologie de l’université de Naples, qui a obtenu d’excellents résultats avec des thérapies à base de chlorure de magnésium dans les cas de conjonctivites (qu’elles soient dues à des lentilles de contact ou qu’elles soient de type chroniques, elles ont été guéries en moins de 1 mois), dans des cas d’axones optiques ou pour éviter l’atrophie du nerf optique, ou retarder l’apparition du glaucome. Le docteur Vergini ne précise malheureusement pas les modes d’utilisation du chlorure de magnésium et ses dosages (s’agit-il d’une absorption orale ou d’applications localisées sous forme de gouttes oculaires, par exemple ?).

Le chlorure de magnésium, les yeux .

Le chlorure de magnésium et le vieillissement

Si le chlorure de magnésium pouvait aussi bloquer le processus de vieillissement, on ne serait pas près de régler le problème du financement des retraites… à moins de ne plus en avoir besoin du tout ! Il semble cependant que le magnésium agisse à la fois comme un réducteur du stress oxydant qui provoque le vieillissement des cellules, et, nous l’avons vu, comme un moyen de limiter les manifestations si fréquentes du vieillissement : troubles articulaires et de la prostate, augmentation de la pression artérielle, crampes, défaillance de la mémoire, et même… cheveux blancs (observations du professeur Delbet, voir également le paragraphe « Cheveux » ).

Vieillissement

Le chlorure de magnésium, vieillissement.

Des mesures effectuées par Pierre Delbet montrèrent que le rapport magnésium/calcium (mesuré dans le cerveau et les testicules) est divisé en moyenne par plus de 2 chez l’homme entre 40 et 65 ans (passant de 0,80 à 0,34). Les auteurs qualifient d’ailleurs le magnésium de « minéral d’action » et le calcium de « minéral de charpente ». L’absorption régulière de magnésium permettrait ainsi de faire reculer certains des signes les plus caractéristiques du vieillissement. Les sels halogénés de magnésium (dont le chlorure, mais aussi le bromure, l’iodure et le fluorure) seraient les plus efficaces dans le cadre de la lutte contre le vieillissement. La formule originelle de Delbiase, qui associait ces quatre sels halogénés de magnésium devait être particulièrement indiquée dans ce cadre. La personne âgée aura également tout intérêt à veiller à l’apport de magnésium par une alimentation adaptée (eau ET aliments). (Se référer au chapitre « Magnésium et alimentation », et en particulier aux tableaux mentionnant les teneurs en magnésium des eaux et des aliments qui en sont les plus riches.)

Les verrues et le chlorure de magnésium

La dimension psychologique des verrues les rend difficiles à traiter, et on constate souvent qu’elles finissent par disparaître d’elles-mêmes… mais, en fonction des endroits où elles se manifestent (mains, pieds, visage, organes génitaux), elles peuvent être source de complexes et d’un mal-être important. Le magnésium ayant lui-même une influence déterminante sur l’équilibre psychologique, cela explique peut-être qu’il donne souvent d’excellents résultats. Quoi qu’il en soit, il sera moins douloureux que la cryothérapie et moins tâchant que la chélidoine (Chelidonium majus, plante dont la sève de couleur brune est appliquée sur les verrues).

Une cure de 1 à 2 semaines de chlorure de magnésium, à raison de 1 à 2 verres de 100 ml par jour, peut suffire à faire disparaître les verrues. Une application locale en compresse peut éventuellement compléter la cure.

Dans son ouvrage Les Bienfaits du chlorure de magnésium (J’ai lu, collection « Bien-être »), Régine Quéva suggère de combiner le chlorure de magnésium à l’argile de la façon suivante : mélanger 2 cuillerées à café de chlorure de magnésium en poudre ou en paillettes à autant d’argile verte et mélanger (avec une spatule en bois, nécessaire pour travailler l’argile) en ajoutant doucement de l’eau jusqu’à obtenir une pâte lisse. Ajouter une goutte d’huile essentielle de cannelle, de citron ou de thym. Appliquer sur les verrues et ôter dès séchage en rinçant à l’eau tiède.

Verrues

Le chlorure de magnésium , les verrues.

Troubles du comportement (enfant)

Le chlorure de magnésium et les troubles du comportements

Sur ce sujet, on ne saurait trop recommander l’excellent ouvrage du docteur Marianne Mousain-Bosc, La Solution magnésium (Thierry Souccar Éditions). Marianne Mousain- Bosc, pédiatre, a en effet consacré une grande partie de sa carrière (en France et à l’étranger, aux États-Unis en particulier) à l’étude théorique et pratique de l’influence du magnésium sur les troubles du comportement et de l’humeur (principalement chez l’enfant, mais pas seulement) : hyperactivité, autisme, épilepsie, dépression. (Pour plus de détails, se référer dans la partie « Cas particuliers » au paragraphe « L’enfant ».) Elle montre, entre autres, comment éviter dans certains cas les médicaments psychotropes aux effets indésirables assez terrifiants, et qui sont malheureusement encore trop souvent prescrits aux enfants (et aux adultes !) sans qu’ait été tentée préalablement une supplémentation en magnésium (combinée d’ailleurs souvent avec de la vitamine B6, mais le docteur Mousain-Bosc évoque aussi des combinaisons prometteuses magnésium-taurine et magnésium-thréonine).

< Troubles du comportement (enfant) Le chlorure de magnésium, troubles du comportement[/caption]

Le toux et le chlorure de magnésium

Affirmer péremptoirement que le chlorure de magnésium guérit la toux serait évidemment une ineptie, puisque la toux peut être le symptôme de pathologies d’origines très différentes. Mais force est de constater qu’il apporte dans ce cas très souvent un soulagement rapide et durable. L’association d’une action métabolique par l’absorption de chlorure de magnésium liquide et d’une action locale avec des gargarismes (le seul fait de boire le chlorure de magnésium est d’ailleurs un début d’action locale puisqu’il passe d’abord par le larynx et la trachée) pourra être doublement utile.

Toux

chlorure de magnésium, toux

Dans le cas d’un début de bronchite par exemple : prise immédiate d’1 verre de 100 ml de chlorure de magnésium (adapter les quantités en fonction de l’âge conformément aux recommandations du paragraphe « Mise en garde, dosages et contre-indications » ), suivi de 1 ou 2 autres verres dans la journée, et 2 verres les jours suivants jusqu’à disparition de la toux. Persister avec 1 verre par jour pendant une petite semaine après la disparition de la toux pour rétablir totalement les défenses immunitaires.

La disparition de la toux doit s’opérer au maximum en moins de 1 semaine ; une toux persistante doit vous amener à consulter un médecin.

Même si « la potion est amère », il sera utile de s’efforcer de boire le chlorure de magnésium par petites gorgées pour prolonger le contact avec les muqueuses irritées. Des gargarismes pourront être un complément très utile. Dans ce cas, recracher et ne pas comptabiliser ces doses dans le traitement interne (ce serait trop facile !).

Il est sans doute utile de rappeler les quelques astuces qui permettent de rendre le breuvage plus buvable :

  • réfrigérer la bouteille ;
  • ajouter du jus de citron ;
  • mélanger avec un jus de fruit plutôt qu’avec de l’eau (toujours au dernier moment, avant de boire le tout sans attendre) ;
  • sucer un bonbon à la menthe entre deux prises (attention à surtout le cracher au moment des prises pour ne pas risquer l’étouffement).