Les aphtes et le chlorure de magnésium

La cause exacte des aphtes n’est pas clairement déterminée. Il s’agit probablement de causes multiples, liées à la fois au stress, à des carences, des allergies alimentaires et à la consommation de certains aliments qui favorisent la formation de petites plaies dans la bouche (les noix sont tristement célèbres pour cela).

Le chlorure de magnésium aide à la cicatrisation et limite l’inflammation en stimulant les défenses naturelles des muqueuses. Un bain de bouche de quelques minutes après le brossage des dents sera très utile pour lutter contre les aphtes. Veiller à bien faire circuler énergiquement l’eau dans toute la cavité buccale, éventuellement compléter par un gargarisme. Boire 1 verre de chlorure de magnésium après le brossage des dents, 1 à 2 fois par jour, ne pourra que favoriser l’action des gargarismes. La fréquence des bains de bouche peut être augmentée sans inconvénient jusqu’à 4 à 6 fois par jour.

Aphtes

Le chlorure de magnésium, aphtes.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucun vote pour ce billet)

Avertissement  :

Toutes les informations mises à disposition sur ce blog le sont de bonne foi, et en l’état actuel de nos connaissances. Elles résultent de la compilation de nombreux ouvrages sur le magnésium et le chlorure de magnésium, d’échanges par écrit et par oral avec des professionnels de santé et des spécialistes de la fabrication du chlorure de magnésium, ainsi que d’expérimentations personnelles dans le cadre domestique et privé. Elles ne dispensent pas l’internaute lecteur de prendre les précautions d’usage dans la mise en pratique de ces suggestions d’utilisations. Dans le domaine du bien–être et des soins corporels en particulier, il est important de répéter que le chlorure de magnésium n’est pas un médicament et que la lecture des articles de ce blog ne dispense en aucun cas de consulter un médecin. L’attention des patients sous traitement doit aussi être attirée sur le fait que le chlorure de magnésium peut éventuellement interférer avec certains médicaments. Dans le doute, l’avis d’un professionnel de santé devra sans faute être sollicité.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *