Rhume, sinusite

Le chlorure de magnésium et les rhumes

Dès les premières manifestations du rhume ou de la sinusite (nez encombré ou qui coule), avaler 1 verre de 125 ml de chlorure de magnésium, puis poursuivre par une cure de 2 verres par jour si nécessaire.

Rhume, sinusite

Le chlorure de magnésium, les rhumes et les sinusites.

Pour permettre au chlorure de magnésium d’agir localement, instiller quelques gouttes dans chaque narine matin et soir, et avant de sortir lorsqu’il s’agit d’une rhinite allergique due aux pollens ou d’un rhume des foins, par exemple. Un rinçage des sinus au chlorure de magnésium sera encore plus efficace (à l’aide d’un « lota », par exemple, petit dispositif très économique et facile à se procurer en pharmacie). Aspirer le chlorure de magnésium par une narine et le rejeter par l’autre ou en passant par la gorge.

Préparation pour le rinçage des sinus : dans 1 verre de 100 ml d’eau tiède préalablement bouillie, dissoudre 1/2 cuillerée à café de fleur de sel et 1/2 cuillerée à café de chlorure de magnésium.

Attention : pour les enfants, l’opération peut être plus difficile. Il est aussi possible de mettre cette préparation dans un petit pulvérisateur bien propre et n’ayant jamais contenu de produit irritant, et d’en introduire 1 ou 2 pulvérisations dans chaque narine. Répéter l’opération 2 fois par jour aussi longtemps que nécessaire.

Si aucune amélioration n’est constatée après 24 heures, consultez votre médecin.

Dans le cas des allergies saisonnières, un renforcement des défenses immunitaires pourra être utile avant la période critique. Une cure commencée tout début mars pourra permettre de mieux aborder la saison des pollens.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes)

Avertissement  :

Toutes les informations mises à disposition sur ce blog le sont de bonne foi, et en l’état actuel de nos connaissances. Elles résultent de la compilation de nombreux ouvrages sur le magnésium et le chlorure de magnésium, d’échanges par écrit et par oral avec des professionnels de santé et des spécialistes de la fabrication du chlorure de magnésium, ainsi que d’expérimentations personnelles dans le cadre domestique et privé. Elles ne dispensent pas l’internaute lecteur de prendre les précautions d’usage dans la mise en pratique de ces suggestions d’utilisations. Dans le domaine du bien–être et des soins corporels en particulier, il est important de répéter que le chlorure de magnésium n’est pas un médicament et que la lecture des articles de ce blog ne dispense en aucun cas de consulter un médecin. L’attention des patients sous traitement doit aussi être attirée sur le fait que le chlorure de magnésium peut éventuellement interférer avec certains médicaments. Dans le doute, l’avis d’un professionnel de santé devra sans faute être sollicité.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *