Le chlorure de magnésium et le rythme cardiaque

Rythme cardiaque

Chlorure de magnésium, rythme cardiaque.

À la suite des premières opérations à coeur ouvert, au cours desquelles on utilise un dispositif coeur-poumon artificiel, les chirurgiens constataient souvent une arythmie cardiaque après rétablissement de l’activité cardiaque naturelle. Dans de nombreux cas, un trop faible taux de magnésium était relevé, et un simple apport en magnésium permettait de rétablir des battements réguliers.

En cas de crise cardiaque, une administration immédiate de magnésium par voie intraveineuse fait considérablement baisser la mortalité et la fréquence des complications. Une étude réalisée en 1986, et citée par le docteur Raoul Vergini dans son ouvrage Vertus curatives du magnésium, a mis en évidence que, sur 103 patients hospitalisés dans une unité coronarienne, plus de 53 % présentaient un taux de magnésium anormalement bas. Une autre étude, citée dans ce même ouvrage, a montré que sur 100 patients frappés par une crise cardiaque et immédiatement traités par magnésium, on n’avait dénombré qu’un seul décès, alors que 60 décès avaient été déplorés parmi les 200 patients qui n’avaient reçu que des anticoagulants.

D’autre part, une des mesures d’urgence les plus efficaces en cas de crise d’accélération des battements cardiaques (ou « tachycardie paroxystique ») avec des fréquences de plus de 180 battements par minute est de pratiquer une injection intraveineuse de magnésium. Cette injection suffit souvent à ramener le coeur à un rythme normal, et une supplémentation régulière en magnésium permet d’éviter de nouveau emballements.

Ces trois arguments solidement établis prouvent à quel point le maintien d’un taux constant et suffisant de magnésium dans notre organisme est important pour notre harmonie cardiaque !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucun vote pour ce billet)

Avertissement  :

Toutes les informations mises à disposition sur ce blog le sont de bonne foi, et en l’état actuel de nos connaissances. Elles résultent de la compilation de nombreux ouvrages sur le magnésium et le chlorure de magnésium, d’échanges par écrit et par oral avec des professionnels de santé et des spécialistes de la fabrication du chlorure de magnésium, ainsi que d’expérimentations personnelles dans le cadre domestique et privé. Elles ne dispensent pas l’internaute lecteur de prendre les précautions d’usage dans la mise en pratique de ces suggestions d’utilisations. Dans le domaine du bien–être et des soins corporels en particulier, il est important de répéter que le chlorure de magnésium n’est pas un médicament et que la lecture des articles de ce blog ne dispense en aucun cas de consulter un médecin. L’attention des patients sous traitement doit aussi être attirée sur le fait que le chlorure de magnésium peut éventuellement interférer avec certains médicaments. Dans le doute, l’avis d’un professionnel de santé devra sans faute être sollicité.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *