Le chlorure de magnésium et le vieillissement

Si le chlorure de magnésium pouvait aussi bloquer le processus de vieillissement, on ne serait pas près de régler le problème du financement des retraites… à moins de ne plus en avoir besoin du tout ! Il semble cependant que le magnésium agisse à la fois comme un réducteur du stress oxydant qui provoque le vieillissement des cellules, et, nous l’avons vu, comme un moyen de limiter les manifestations si fréquentes du vieillissement : troubles articulaires et de la prostate, augmentation de la pression artérielle, crampes, défaillance de la mémoire, et même… cheveux blancs (observations du professeur Delbet, voir également le paragraphe « Cheveux » ).

Vieillissement

Le chlorure de magnésium, vieillissement.

Des mesures effectuées par Pierre Delbet montrèrent que le rapport magnésium/calcium (mesuré dans le cerveau et les testicules) est divisé en moyenne par plus de 2 chez l’homme entre 40 et 65 ans (passant de 0,80 à 0,34). Les auteurs qualifient d’ailleurs le magnésium de « minéral d’action » et le calcium de « minéral de charpente ». L’absorption régulière de magnésium permettrait ainsi de faire reculer certains des signes les plus caractéristiques du vieillissement. Les sels halogénés de magnésium (dont le chlorure, mais aussi le bromure, l’iodure et le fluorure) seraient les plus efficaces dans le cadre de la lutte contre le vieillissement. La formule originelle de Delbiase, qui associait ces quatre sels halogénés de magnésium devait être particulièrement indiquée dans ce cadre. La personne âgée aura également tout intérêt à veiller à l’apport de magnésium par une alimentation adaptée (eau ET aliments). (Se référer au chapitre « Magnésium et alimentation », et en particulier aux tableaux mentionnant les teneurs en magnésium des eaux et des aliments qui en sont les plus riches.)

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes)

Avertissement  :

Toutes les informations mises à disposition sur ce blog le sont de bonne foi, et en l’état actuel de nos connaissances. Elles résultent de la compilation de nombreux ouvrages sur le magnésium et le chlorure de magnésium, d’échanges par écrit et par oral avec des professionnels de santé et des spécialistes de la fabrication du chlorure de magnésium, ainsi que d’expérimentations personnelles dans le cadre domestique et privé. Elles ne dispensent pas l’internaute lecteur de prendre les précautions d’usage dans la mise en pratique de ces suggestions d’utilisations. Dans le domaine du bien–être et des soins corporels en particulier, il est important de répéter que le chlorure de magnésium n’est pas un médicament et que la lecture des articles de ce blog ne dispense en aucun cas de consulter un médecin. L’attention des patients sous traitement doit aussi être attirée sur le fait que le chlorure de magnésium peut éventuellement interférer avec certains médicaments. Dans le doute, l’avis d’un professionnel de santé devra sans faute être sollicité.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *