Le chlorure de magnésium et la grippe

Grippe

Le chlorure de magnésium, grippe.

Avec la gastro-entérite, la grippe apparaît maintenant comme faisant partie du folklore hivernal de nos civilisations occidentales… à tel point qu’il semblerait presque anormal de ne pas en être frappé au moins une fois entre décembre et mars. Le coût social de la grippe est immense en termes d’arrêts de travail et de dépenses de santé.

La meilleure des actions est encore la prévention. Une petite cure d’entretien (voir partie « Mise en garde, dosages et contre-indications » ) en début de saison permet souvent de prévenir le développement de la grippe en mettant l’organisme dans les meilleures dispositions pour résister aux virus auxquels il sera inévitablement confronté à un moment ou à un autre de l’hiver.

En cas de premières manifestations classiques de la grippe (fièvre élevée, maux de tête, fatigue, courbatures, toux sèche, maux de gorge…), il faudra entamer un traitement d’attaque (voir partie « Mise en garde, dosages et contreindications » ).

Attention : des doses importantes de chlorure de magnésium sont incompatibles avec une faiblesse rénale. L’utilisation du chlorure de magnésium ne doit pas se substituer à l’avis d’un médecin, surtout pour la grippe, qui peut, dans certains cas heureusement rares, être une pathologie très grave.
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucun vote pour ce billet)

Avertissement  :

Toutes les informations mises à disposition sur ce blog le sont de bonne foi, et en l’état actuel de nos connaissances. Elles résultent de la compilation de nombreux ouvrages sur le magnésium et le chlorure de magnésium, d’échanges par écrit et par oral avec des professionnels de santé et des spécialistes de la fabrication du chlorure de magnésium, ainsi que d’expérimentations personnelles dans le cadre domestique et privé. Elles ne dispensent pas l’internaute lecteur de prendre les précautions d’usage dans la mise en pratique de ces suggestions d’utilisations. Dans le domaine du bien–être et des soins corporels en particulier, il est important de répéter que le chlorure de magnésium n’est pas un médicament et que la lecture des articles de ce blog ne dispense en aucun cas de consulter un médecin. L’attention des patients sous traitement doit aussi être attirée sur le fait que le chlorure de magnésium peut éventuellement interférer avec certains médicaments. Dans le doute, l’avis d’un professionnel de santé devra sans faute être sollicité.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *